Le décor sur biscuit de faïence blanche – émaux colorés et crayons à oxydes

Le saviez-vous ? Lors de vos séances de décoration sur céramique à l’atelier vous pourrez aborder différentes techniques de décoration : l’objectif n’est pas seulement de vous permettre de réaliser de jolis décors mais également de montrer toutes les possibilités qu’offre la terre.

La peinture sur céramique s’effectue sur biscuit de faïence à l’atelier TerraLuna. Le biscuit correspond en fait à l’étape où la pièce en faïence a subi une première cuisson à 1020°C. Elle reste malgré tout poreuse : ce que l’on appliquera sur elle pourra bien s’imprégner avant de subir une deuxième cuisson, cette fois-ci pour fixer l’émail. La pièce sera alors imperméable.

Le plus souvent les personnes qui viennent s’essayer au concept de café poterie à l’atelier s’orientent vers les émaux colorés et les appliquent au pinceau ou à l’éponge. Je vous proposerai plein d’astuces pour réaliser des décors « nets », comme par exemple utiliser des pochoirs ou des scotchs de masquage avant d’appliquer les émaux. D’autres préfèreront peut-être essayer « la méthode des bulles » qui offre toujours beaucoup de surprises… A l’atelier, les émaux que vous utiliserez sont présentés « tout prêt » car ils sont ainsi plus facilement applicables et leurs couleurs lors de l’application sont proches du rendu final, contrairement à ceux que l’on peut préparer soi-même.

Cela n’empêche d’en savoir un peu plus sur les émaux. L’émail est une matière composée de différents minéraux qui vont varier suivant l’effet recherché (couleur, brillant/mat, transparent/opaque) et la température de cuisson. De manière simplifiée un émail comprend un oxyde acide, la silice (qui forme le verre), un oxyde basique (comme par exemple un feldspath) qui va jouer le rôle de « fondant » et un oxyde neutre, l’alumine. À ces ingrédients de base on va ajouter des oxydes métalliques pour obtenir les couleurs. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire l’article à ce sujet sur le site Inspiration céramique de l’atelier Koroll.

Pour ceux qui se sentent plus à l’aise avec le crayon, l’atelier dispose également de crayons à oxydes, le dessin sera ensuite recouvert comme les autres décors d’un émail transparent. L’avantage est son rendu très particulier, « crayonné » un peu pastel et la possibilité qu’il offre, lorsqu’on le dilue à l’eau, d’avoir un aspect proche du décor que l’on peut avoir au crayon aquarelle sur papier. Il est aussi très pratique pour signer sa pièce !

 

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *